Appelez le : 02 97 01 36 94 Prenez Rendez-Vous en ligne

Augmentation Mammaire

AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHESES PRE REMPLIES DE GEL DE SILICONE

But de l’intervention:

Augmenter le volume mammaire par la mise en place de prothèses. Les prothèses les plus utilisées actuellement sont les prothèses pré remplies de gel de silicone. Les prothèses gonflables ou pré remplies de sérum physiologique donnent un résultat moins naturel et présentent un risque de dégonflement.

Déroulement de l’intervention:

Sous anesthésie générale, l’implant mammaire est mis en place par une voie d’abord péri-aréolaire inférieure (cicatrice située à la limite entre l’aréole et la peau environnante). On place l’implant en arrière du muscle grand pectoral. Des drains sont systématiquement utilisés. Un pansement compressif est mis en place. L’intervention dure en moyenne 1 heure 30.

Suites opératoires:

L’hospitalisation dure habituellement 24 heures. Avant la sortie, le pansement compressif est ôté, de même que les drains. Un soutien-gorge de contention est immédiatement mis en place. Les suites opératoires peuvent être relativement douloureuses pendant 3 ou 4 jours nécessitant la prise d’antalgiques.

Dés la sortie de la clinique, les patientes peuvent se doucher, nettoyer les cicatrices avec de l’eau et du savon puis avec un antiseptique qui sera prescrit.

Le soutien-gorge doit être porté jour et nuit pendant 1 mois et la journée le mois suivant, et toute activité physique interrompue pendant la même durée.

Les fils sont retirés vers le 10ème jour.

A partir de la 3ème semaine, la patiente doit masser la cicatrice avec une pommade grasse 2 fois par jour afin de l’assouplir le plus rapidement et éviter une évolution hypertrophique. Les prothèses doivent être également massées à partir du l° mois pour prévenir l’apparition d’une coque.

Une incapacité de travail d’une semaine est à prévoir.

Effets indésirables et complications:

Comme toute intervention, cette opération comporte des risques. Sans que cette liste soit exhaustive, on peut citer:

  • Hématome: qui peut nécessiter une intervention de drainage
  • Infection: l’infection cède en général avec un traitement antibiotique adapté mais peut, si elle persiste, nécessiter l’explantation.
  • Défauts de cicatrisation : pour des facteurs personnels, des difficultés de cicatrisation peuvent apparaître. Une cicatrice hypertrophique (rouge, épaisse, inflammatoire) peut nécessiter des massages avec une pommade aux corticoïdes.
  • Capsule ou coque péri-prothétique: c’est une réaction de l’organisme envers le corps étranger que constitue l’implant. Celui-ci s’entoure d’une coque fibreuse qui peut durcir et comprimer l’implant. Ce durcissement est plus ou moins prononcé. Il peut être à peine ou très perceptible. Une coque peut devenir désagréable et déformer l’implant. Suivant la tolérance et le désir de la patiente, une intervention peut être proposée. Sous anesthésie générale, le chirurgien retire l’implant, procède à l’ablation de la coque et après examen, le replace ou le remplace. Lorsque la prothèse est placée en arrière du muscle le risque de coque est d’environ 5%.
  • Rupture de l’implant: pour les prothèses pré-remplies de sérum physiologique, en cas de choc ou de compression ( chute, traumatisme ), l’implant peut se rompre mais la fuite de sérum physiologique dans l’organisme n’est absolument pas préjudiciable.
  • Asymétrie: pendant l’intervention, le chirurgien tente d’obtenir la meilleure symétrie mais une asymétrie préexistante (hauteur de l’aréole ou du sillon sous mammaire, asymétrie de volume)peut en être responsable.
  • Plis: lorsque le revêtement cutané est mince, des plis peuvent être perçus et être visibles sur le sein. La perception de plis est beaucoup plus importante lors de l’utilisation de prothèses pré­ remplies de sérum physiologique.

Durée de vie des prothèses

Les prothèses pré remplies de gel de silicone ont une durée de vie limitée. Il est conseillé de ne pas les conserver plus de 15 ans car il existe un risque de rupture et de coque péri prothétique.