Appelez le : 02 97 01 36 94 Prenez Rendez-Vous en ligne

Lifting cervico facial

But de l’intervention:
Corriger les séquelles du vieillissement au niveau du visage et du cou. Le vieillissement s’accompagne d’un affaissement des tissus « mous » : diminution du volume au niveau des pommettes, perte de l’ovale du visage, accentuation des sillons nasogéniens, apparition d’un excès cutané au niveau du cou souvent accompagné d’une surcharge graisseuse, d’un excès cutané au niveau des paupières supérieures, de ridules et de poches graisseuses au niveau des paupières inférieures, d’un relâchement cutané au niveau des tempes avec une chute de la queue du sourcil.

Déroulement de l’intervention:
L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure entre 2 et 3 heures.

1) Le lifting cervico-facial :
Les cicatrices sont situées dans des zones peu visibles. Elles contournent la ligne d’implantation des cheveux dans la région temporale, passent devant l’oreille, contournent le lobule de l’oreille, sont situées dans le sillon derrière l’oreille et suivent la ligne d’implantation du cuir chevelu dans la région occipitale.. L’intervention agit à la fois sur la peau distendue en la remettant en tension, et sur le plan musculaire sous-jacent, tant au niveau du cou que du visage, pour redéfinir les contours anatomiques: l’angle cervico-mentonnier, l’ovale du visage, les pommettes. Dans la région temporale, la distension cutanée est corrigée et la queue du sourcil repositionnée. Des drains sont systématiquement mis en place.
2) Les blépharoplasties supérieures et inférieures :
Elles sont presque systématiquement réalisées au cours d’un lifting.
3) Des gestes complémentaires peuvent être associés:
Une laser abrasion de la lèvre supérieure ou du contour de la bouche peut être réalisée dans le même temps opératoire pour atténuer les ridules superficielles.

Suites opératoires :
Les suites opératoires sont peu douloureuses mais inconfortables. Le pansement est enlevé le lendemain de l’intervention, le visage étant marqué par un œdème qui peut être important. Au niveau des paupières il existe souvent des ecchymoses, plus marquées au niveau inférieur.
Les cicatrices sont nettoyées, les drains sont ôtés et les cheveux sont lavés permettant une sortie le plus souvent à la 24ème heure. A la sortie le patient doit nettoyer les cicatrices en matin et soir avec un antiseptique qui sera prescrit. Les shampooings peuvent être réalisés dès le lendemain de l’intervention. Des anti-inflammatoires sont prescrits pendant 5 jours pour faciliter la résorption de l’œdème. Celui-ci va en grande partie diminuer au cours des 15 premiers jours. Il aura totalement disparu au bout de 3 mois environ. Au niveau des paupières, dés la fin de l’intervention, sont appliquées des compresses glacées afin de limiter les ecchymoses. Les ecchymoses disparaissent totalement au bout de 10 jours environ.
Les fils sont enlevés au 4°jour au niveau des paupières, au 7°jour devant les oreilles, et vers le 100jour au niveau du cuir chevelu et derrière les oreilles.
Pendant plusieurs semaines, des phénomènes désagréables sont présents: sensation de tiraillement au niveau du cou, modification de la sensibilité du visage, sensation de zones tuméfiées avec présence d’irrégularités superficielles sous-cutanées. Ces manifestations vont régresser totalement au bout de 3 à 6 mois. A partir de la 3°semaine, les cicatrices doivent être massées pour les assouplir et les atténuer plus rapidement.
On peut estimer que l’effet bénéfique du lifting est conservé pendant 7 à 10 ans.

Effets indésirables et complications:
Comme toute intervention, cette opération comporte des risques. Sans que cette liste soit exhaustive, on peut citer:
Les hématomes: les hématomes localisés peuvent être traités par simple ponction à l’aiguille. Un hématome précoce et important peut nécessiter une nouvelle intervention dans les heures qui suivent sous anesthésie générale, afin de l’évacuer et de contrôler le phénomène hémorragique. Cette reprise chirurgicale ne modifie pas le résultat esthétique. Les hématomes sont plus fréquents chez les hommes que chez les femmes.
La parésie faciale: le simple décollement de la peau peut entraîner une distension des petites branches du nerf facial. Elle est à l’origine d’une fatigabilité musculaire, notamment au niveau de la bouche lors de certains mouvements (soufflement, sifflement) . Cette gêne musculaire régresse en quelques semaines à l’aide d’une rééducation adaptée.
Les problèmes cicatriciels: des difficultés de cicatrisation sont parfois rencontrées, chez le fumeur en particulier. C’est pourquoi il est recommandé d’arrêter toute consommation de tabac un mois avant l’intervention. Les cicatrices peuvent devenir hypertrophiques (rouge, épaisses, inflammatoires) notamment derrière les oreilles, justifiant des massages avec une pommade aux corticoïdes.